L'apprêt avant peinture

Vous soudâtes ? J'en suis fort aise... Hé bien, peignez maintenant !
Mais attention, l'accroche de la peinture sur le laiton est très mauvaise donc la peinture sera très fragile et / ou donnera de mauvais résultats si vous peignez directement à l'aérographe sur la tôle nue.

Dégraisser

Votre modèle doit être parfaitement dégraissé avant peinture (dégraissants ad-hoc ou la "trempette infernale" à l'acide recommandée par certains modélistes audacieux, attention produits dangereux !).
L'intérêt de la "trempette infernale" est qu'elle peut excuser certains débordements de soudure, puisque s'il reste des traces d'étamage non désirées, celles-ci seront attaquées en premier.
Attention : après la trempette, il est in-dis-pen-sa-ble de nettoyer et sécher par-fai-te-ment votre montage !
Faute de quoi, l'attaque de l'acide continuera sous l'apprêt et sous la peinture.

Apprêter

Vous commencerez les travaux de peinture par une couche d'apprêt phosphatant.
Cet apprêt modifie la surface du métal et présente une excellente accroche pour la peinture ultérieure.
Une très fine couche bien couvrante suffit.
Attention, l'apprêt ne masque aucun défaut de surface - l'éventuel travail de mastiquage et préparation des griffes sur le métal doit avoir été effectué auparavant.
Je renvoie une fois encore aux excellents conseils des revues et des fournisseurs d'apprêt pour les détails et conditions de dilutions de ces produits.