Les pièces moulées en bronze

Dégrapper

Comme pour les pièces de tôle gravées, les pièces moulées en bronze à la cire perdue sont séparées de leur grappe au dernier moment avant leur utilisation.
Vous les séparerez facilement au disque diamanté lubrifié à l'huile de coupe (l'Octant par exemple) - protégez-vous les yeux !
Il est normal que le moulage laisse des traces des produits utilisés donc nettoyage avant l'emploi, il est aussi normal que l'état de surface des pièces soit contitué d'une sorte de "peau" un peu rugueuse dûe au procédé.
Vous aurez donc à supprimer proprement l'attache de la grappe et les éventuelles bavures, de plus il est fréquent que le moulage déforme un peu les pièces qu'il suffit de remettre très doucement en forme, ce que je fais en général à la pince (ressorts de suspension des wagons par exemple).

Percer

Dans le bronze, ce n'est pas très facile car les forets du commerce modéliste n'ont en général pas les angles adaptés (coupe, attaque et dépouille).
On casse facilement des forets en maintenant les pièces et la perceuse à la main.
Bien immobiliser la pièce, utiliser une perceuse colonne rigide avec un mandrin précis, bien lubrifier à l'huile de coupe et dégager souvent en relubrifiant.
Si vous cassez un foret dans la pièce lors d'un perçage difficile, suivez ce conseil que je dois à Christophe Dufrenoy d'AMF 87 : trempez la pièce une nuit dans de l'eau de Javel pure, le foret cassé s'y dissoudra.

Souder

Les pièces moulées en bronze sont un peu plus difficiles à souder quand elles sont de "grand" volume car vous devez leur apporter suffisamment de chaleur pour que la soudure puisse fondre.
Toujours étamer les pièces en bronze là où vous voulez que l'étain file et jamais ailleurs, c'est la recette principale pour des brasures propres.
Pour étamer, nettoyer / polir au polissoir en fibre, fluxer à l'eau à souder sans acide et peindre à la brasure en pâte (qu'on appelle soudure liquide...) qui se mélangera au flux sans acide.
Ainsi, vous aurez étamé en un éclair l'endroit où vous voulez que l'étain prenne et pas ailleurs.
Pour la brasure, vous pouvez utiliser des paillons de fil d'étain comme pour le laiton ou éventuellement au bismuth (basse température) et vous chaufferez soit avec un fer de puissance suffisante, soit au chalumeau si vous en avez l'habitude, soit à la SRE qui donne d'excellents résultats aussi par une chauffe la plus locale possible.