Ensuite, la préparation

L'outillage nécessaire est réduit et commun à tous les montages en laiton :

  • Une station de soudage de qualité (50W et vous ferez tout !) à température réglable jusqu'à 450° avec une panne adaptée (ce n'est pas de l'électronique !), par exemple forme tournevis de 2.3 mm,
  • Entretenez la panne de votre fer à souder qui se couvre rapidement de calamine dans le cas contraire.
    Elle doit toujours être brillante (étamée) à l'instant où vous l'utilisez !
    Vous trouverez les produits d'entretien, éponge humide, pavé de laine de laiton chez vos fournisseurs d'outillage.
  • Idéalement pour tous les empilages - et vous verrez en essayant, pour presque tout le reste aussi - un poste de soudage par résistance électrique (SRE) tel que ceux proposés par Le Train Magique ou ALP2M ,
  • Eventuellement un petit chalumeau pour les brasures sur les grosses pièces de bronze,
  • De la soudure à l'étain en cordon conforme aux normes actuelles en version standard et de la soudure à l'argent pour les montages devant être solides, les flux adaptés,
  • De la pâte à braser (dite "soudure liquide") est indispensable dans tous les cas et particulièrement si vous soudez à la résistance électrique : par exemple Castotin, plusieurs artisans vous en proposent également,
  • Limes fines et de qualité, équarissoirs horlogers et toute la panoplie de petits outils à main habituels tels que pinces plates, rondes, coupantes (coupe à ras de préférence),
  • Mini-perceuse et ses outils de perçage et fraisage (forets etc.),
  • Des lames efficaces sous forme de cutter de qualité ou scalpel de chirurgie à lames interchangeables,
  • Autres outils de coupe divers et variés tels que le disque à tronçonner diamanté avec son huile de coupe (l'Octant par exemple), un régal pour détacher les fonderies bronze de leur grappe,
  • Un étau, des brucelles et autres pinces à cheveux vous aideront considérablement,
  • Des équerres, tasseaux, plan de travail gradué et autres cales vous aideront à garantir les perpendicularités et parallélismes car chaque défaut s'accumule aux précédents,
  • Ne vous abimez pas les yeux : lunettes de protection impératives pour utiliser les disques à tronçonner et autres outils abrasifs tournants, loupe ou lunettes d'horloger pour les travaux fins,
  • Le matériel de peinture indispensable : aérographe de qualité et son compresseur en plus des peintures et diluants, pinceaux divers, cabine de peinture si vous pouvez, tout ceci est fort bien décrit dans les hors-séries Peinture de plusieurs revues,
  • Un petit fond de stock de fils de laiton et maillechort de différents diamètres complètera au besoin le matériel fourni dans les kits,
  • Et tout le petit matériel qui sert toujours de temps en temps tel que papier abrasif fin (à l'eau ou non), papier ménage, brosse à dents pour le dégraissage après chaque séance, etc.

Nous vous proposons une sélection de fournitures et d'outils difficiles à trouver dans les enseignes modélistes mais que nous utilisons couramment dans notre Collection Notre atelier.
Arrangez-vous une place de travail commode et bien éclairée, l'idéal est un plan de travail consacré au modèle en cours que vous pourrez ranger hors poussière entre deux séances.
Une tôle plane est indispensable pour l'utilisation de la SRE.
Complétez cette base par des tasseaux de bois enrobés de feuille d'alu pour poser vos montages et les immobiliser plus facilement.
Enfin, n'oubliez jamais que le flux de soudure est corrosif aussi bien pour votre modèle (nettoyage après chaque séance !) que pour tous vos outils qui y seront exposés, ainsi d'ailleurs que pour vos poumons.
Travaillez dans un espace bien ventilé, sinon faites des séances courtes et changez d'air !
La lecture attentive et le strict respect des conditions d'utilisation des différents produits chimiques est naturellement indispensable.