Brèves d'atelier

Vous trouverez ici les billets que nous publions environ une fois par semaine pour vous faire part de l'avancement de nos travaux, essentiellement quand ils enrichissent notre Boutique en Ligne ou les pages de contenu de ce site.
N'hésitez pas à venir régulièrement et à remonter dans le temps, car nous y consignons des informations concernant toutes nos références : progression de la conception, de la sous-traitance de composants, de la fabrication en interne ou du conditionnement !
Malgré nos efforts, il ne nous est pas possible d'informer chacun de vous séparément.
Si les informations que vous cherchez ne se trouvent pas dans ce site, contactez-nous !

Le 18 Juillet 2018

Investissements
En financiers avisés, Patrick Fastelli et moi nous partageons le choix d'investir dans la briquette.
Voici donc une briquette de Bessèges, près d'Alès, ancien fournisseur du PLM.
Patrick a extrait celle briquette de son jardin, où elle sédimentait avec un certain nombre de boulets  : merci pour cette documentation !
Ici, on les tartine en 3D par 240 exemplaires en ajoutant cette sixième référence.
Besseges1 30106F BriquettesBessèges
Avancements
Avec le retour de nos bagues isolantes de 14.2 mm, nous finaliserons les 10 derniers transkits d'Apogée Vapeur pour la semaine prochaine : ça, c'est fait.
Apogée Fumée : un chiffre
Notre entreprise a reçu 304 commandes de kits et transkits au total.
Nous en avons livré 266 à ce jour, soit 87.5 %, et les derniers le seront en 2018.
Dans le tuyau
Beaucoup de roues, car la catharsis de l'annonce du 11 Juillet nous redonne un peu d'élan pour faire de l'usinage et du montage.
Ce qui fait bien plaisir !

Le 16 Juillet 2018

Parmi les nombreux EMails que nous recevons, il y en a aussi quelques-uns qui font plaisir.

JLD
De retour d'un we à la montagne, loin du laiton et du fouteballe. Je fais un tour sur ton site et tombe sur tes brèves. Je suis sur le cul de par les réactions de certains modélistes qui consomment juste et n'imaginent pas la somme de travail et d'énergie qu'il faut pour mener à bien une petite entreprise comme la tienne.
Bon courage pour la suite.
BF, Italie
Je vous remercie de la décision de m'envoyer le matériel que j'ai commandé dès que possible. J'espère que vous ne fermerez pas votre travail en tant que modeleur car c'est le meilleur constructeur de roues de locomotives actuellement sur le marché et l'un des meilleurs fabricants de pièces supplémentaires.
JFB
(...) vous qui nous avez montré la "voie" allez tirer votre révérence ... j'ai l'impression que les coups du sort se sont acharnés et si en plus la santé s'en mêle, alors il faut penser aux priorités de la vie. Je comprends bien que je regrette.
Mais en tout cas, dans les 2 ans qui nous séparent de cette date fatidique, j'espère que vous aurez encore l'occasion de nous faire rêver (je sais ca ne fait pas manger malheureusement).
En tout cas merci pour ce que vous avez partagé, et ce qui me conduit à développer maintenant quelques petites choses en suivant vos conseils, recommandations et diverses publications.
Notre réponse :
Comme l’avait écrit Marc Twain en réponse à un « fake news » avant la lettre, « l’annonce de ma mort est un peu prématurée » ;-)
Elle vise essentiellement à ce que chacun s’organise et connaisse nos intentions.
Et pendant ces deux ans, le spectacle continue jusqu’au dernier jour !
Notre réponse :
C'est vrai, merci de l'avoir remarqué !
Quand en plus on s'est particulièrement décarcassé pour fournir des références que d'autres ont renoncé à faire car ils n'y auraient rien gagné alors que le marché était encore quatre fois ce qu'il est devenu aujourd'hui, se faire agonir de la sorte le jour où ça ne va plus peut vous rendre particulièrement amer et désabusé.
Mais voilà, maintenant le bout du tunnel est en vue !
Notre réponse :
L’économie et la passion vont mal ensemble, c’est pourquoi nous continuons encore deux ans mais probablement pas plus longtemps.
N’hésitez pas à en profiter : pendant ces deux ans, nous serons de plus en plus disponibles et le temps de traitement des commandes sera de plus en plus court.
Nous sommes heureux d’avoir pu contribuer au moins un peu à votre passion !

Et donc, on travaille !
Actuellement, nous usinons des roues de 11.7 mm et conditionnons des transkits et de trains de roues qui seront expédiés dans la semaine.

Le 14 Juillet 2018

Un jour comme les autres
On travaille le samedi comme d'habitude et ce 14 Juillet n'a pas de raison d'être férié dans le Canton de Berne, puisque la mémoire du sacrifice en mission d'un certain nombre de soldats suisses de Louis XVI est plutôt honorée à Lucerne par le fameux Lion.
Mais on ne travaille pas seul, grâce aux amis et clients modélistes qui nous fournissent de la documentation.
Ainsi ce cliché d'une briquette de Carmaux (Massif Central) fourni par Jean-Luc Delort avec toutes les données pour la reproduire et l'autorisation de publier l'image, grand merci !
BriquetteCarmaux

Voici donc la grappe de 240 exemplaires.
Toutes les dimensions sont respectées sur notre modèle, bien entendu !
30105F BriquettesCarmaux

Le 13 Juillet 2018

Soyons supersticieux
C'est quand le cinquième jour de la semaine tombe le treizième jour du mois que s'expriment certaines superstitions chez nous.
Je ne suis pas qualifié en tant qu'artisan du petit train pour déterminer l'éventuel bien-fondé d'une croyance mais on peut admettre que notre microcosme est atteint par l'irrationnel comme le reste de l'humanité.
C'est probablement l'inconnu qui enclenche l'éclosion des hypothèses, et l'adoption de certaines de ces hypothèses par le groupe qui fait le succès des superstitions populaires comme celui de toutes les religions.
Si le modélisme est une maladie, on en guérira un jour avec les progrès de la médecine.
Si le modélisme est une religion, on peut se poser selon cette philosophie la question fondamentale de toutes les religions : y a-t'il une vie après le train électrique ?
Comme dans la plupart des religions, même si nous ne connaissons personne qui en soit revenu, choisissons de croire que oui.
Imaginons...
Je laisse à Yann Baude les beaux éditoriaux sur le train miniature qui sont l'un des derniers plaisirs de ma lecture de Loco-Revue.
Ce que j'essaie d'imaginer ici, c'est l'existence après avoir quitté le monde du train miniature français, voire même, parisien.
La première question est existentielle : on peut croire que la vie continue.
La seconde interrogation est plus qualitative : supposant que la vie continue, sera-ce mieux ou moins bien ?
Par certains côtés, ce monde pourrait être moins agréable que le monde que nous connaissons bien.
L'odeur de l'huile chaude sur le tour ou de l'alcool isopropylique sur l'imprimante 3D, le pschit de la soudure qui file, le centième respecté ou les reflets sur le laiton usiné, le plaisir de la nomenclature pleine, de la page de référence produit publiée, la notification d'arrivée d'une nouvelle commande, tout cela pourrait manquer.
C'est vrai, je crois que cela me manquera.
... que ce sera mieux après
Allons, foin du pessimisme et de la nostalgie anticipée : la vie après pourrait aussi être plus agréable qu'aujourd'hui.
Il pourrait y avoir nettement moins d'angoisses, de factures, de corvées, d'engueulades.
Il pourrait devenir totalement inutile de se rendre à Paris en expo et l'existence n'en serait plus menacée.
Plus la peine d'avaler un mousseux atroce en subissant les interminables remerciements aux autorités et la remise du prix le plus kitsch au distributeur du modèle qui s'est le mieux vendu, tout en étant le plus démoli par les sodomisateurs de diptères des réseaux sociaux.
Plus de risque de croiser dans les allées la gueule de carême d'un autiste connecté fier de crucifier pour un défaut rédhibitoire un modèle conçu par un incapable.
Le pire cauchemar, ma 2.040T élue modèle de l'année 2020, je n'y crois pas une seconde.
Ma vraie crainte serait qu'un train m'émeuve de nouveau : que Saint Chapelon m'en préserve...

Le 11 Juillet 2018

Passions modélistes, les pires, ...
Nos dernières brèves, dont l'annonce de la fin d'Apogée Vapeur, ont déchaîné des passions.
D'un côté, certains s'animent pour étriper l'entrepreneur et lui faire "rendre gorge" (sic !).
Nous livrerons vos commandes, vous avez encore donc le temps de nous massacrer si tel est votre plus cher désir mais proprement s'il vous plait.
Après tout, selon un mécontent, nous détenons le record de la pire prestation artisanale en trente ans : une fameuse réputation à tenir !
L'arrêt d'Apogée ne mettra pas fin au cassage de gueule par ces quelques vengeurs masqués ou non, et d'ailleurs clients ou non, même une fois livrés.
Une légende est née pour le siècle des siècles, faisons de notre mieux pour la justifier !
... les meilleures, ...
D'autres se pressent pour commander les produits dont ils ont repoussé longtemps l'acquisition avant que notre offre ne disparaisse.
Nous avons 800 références dans notre stock qui contient actuellement deux ans de chiffre d'affaires, vous avez le temps de commander.
Voici un exemple si inhabituel qu'il mérite d'être écrit.
Une commande reçue dimanche pour trois trains de roues identiques (5.230B + tender) a été emballée hier.
Nous avons à nouveau les bandages et bagues isolantes de 23.2 mm et 14.3 mm depuis peu, les fonderies étaient prêtes : chance rare mais cela arrive...
Heureusement pour notre légende, le quatrième train commandé n'est pas encore fabriqué.
... et les notres ...
Le temps de la passion du modélisme ferroviaire est révolu depuis des années pour votre serviteur, il ne faut pas se le cacher, avec les problèmes de vue entre autres c'est dur de se remettre au montage.
Mais c'est notre travail, et nous le ferons jusqu'au bout !
Après, la chose miniature ferroviaire a pris un tournant que nous ne suivrons pas : le consumérisme et la commande numérique nous laissent totalement froid.
Nous regretterons quelques projets qui ne pourront pas voir le jour, une collaboration avec REE par exemple ne s'est toujours pas faite pour convertir leurs modèles en Proto'87.
Nous voudrions quand même sortir la 2.040T du Refoulon, juste pour le fun, j'espère bien y arriver.